Cérémonie des docteurs – Sorbonne UNIVERSITÉ

Publié le 23 Juin 2016


Cérémonie des docteurs -Sorbonne Université

GRIS1741
Eloge de Georges MOLINIE par le professeur Denis LABOURET

Le 11 juin 2016 s’est tenue la cérémonie des docteurs de Sorbonne UNIVERSITE pour la promotion Georges MOLINIE. A cette occasion, le professeur Denis LABOURET s’est chargé de l’éloge du philologue décédé le 5 juin 2014, rappelant qu’il était très apprécié des étudiants et de ses collègues.

Une cérémonie émouvante et décontractée, teintée des couleurs de la science, jonquille et nuances de rouge, à l’issue de laquelle les nouveaux docteurs se sont vus remettre leur diplôme de manière officielle par l’équipe enseignante.

François WEIL
Intervention de François WEIL, recteur de l’académie de Paris

A l’heure où la question des spécialités est de plus en plus présente pour les nouveaux arrivants sur le marché du travail, il a été rappelé la valeur universaliste du doctorat : « pour nous il n’existe qu’une seule discipline, la vôtre, la nôtre : celle de la science et du savoir. Docteurs de toutes nos disciplines, vous êtes l’avenir, cet avenir qui sera ce que vous en ferez. Cela vous donne la responsabilité de continuer ce que nous avons commencé, et de ne jamais oublier d’où vous venez ».

GRIS1786
Remise de son diplôme à monsieur Xavier CANIN pour sa thèse intitulée : Jean-Baptiste ARBAN, du cornet à la baguette : un musicien français du XIXe siècle aux multiples talents

Le doctorat ne couronne pas simplement le résultat d’un travail long sur un sujet de pointe, mais valide l’apprentissage d’une méthode de travail, une capacité de rigueur et de synthèse, de recherche et de curiosité, quel que soit le sujet. Au delà d’un travail concret, matérialisé par une thèse à l’intitulé parfois abscons, les docteurs évoquent surtout avec vigueur le parcours, presque initiatique, à l’issue duquel ils sont parvenus à trouver la force de terminer leur travail. La difficulté de l’épreuve méritait donc bien une cérémonie !

Il reste que si le doctorat apprend à réfléchir, il appartiendra à chaque docteur qui ne se destine pas à une carrière universitaire de convertir ces compétences acquises, en savoirs techniques et pratiques qui lui permettront d’aborder avec sérénité le monde professionnel.