Assistance éducative : dois-je faire appel à un avocat en cas de placement de mes enfants ?

Publié le 18 Oct 2019


Lorsque vos enfants sont placés, il n’est pas toujours évident d’en comprendre les enjeux. Les démarches à effectuer sont parfois complexes. Il est préférable de vous faire accompagner par un avocat pour ne pas perdre de temps.

Le placement d’un enfant mineur est ordonné dans certains cas.

Notamment si sa santé, sa sécurité ou sa moralité est en danger. Ou encore, si les conditions de son éducation ou de son développement physique, affectif, intellectuel et social sont gravement compromises.

Dans ce cas, le juge des enfants est compétent.

Le juge des enfant s’efforce toujours de recueillir l’adhésion de la famille à la mesure envisagée. Il se prononce en stricte considération de l’intérêt de l’enfant. Pour autant, les parents de l’enfant sont parfois en désaccord avec la mesure ordonnée.

Les conseils d’un avocat sont alors précieux pour faire entendre son point de vue, face à une institution fonctionnant avec des règles  propres.

En fonction de la situation, le juge des enfants décide de confier l’enfant à l’autre parent, à un membre de la famille ou à un tiers de confiance, à un service départemental de l’aide sociale à l’enfance ou à un service habilité pour l’accueil de mineurs à la journée ou suivant toute autre modalité de prise en charge.

Cette décision n’interviendra qu’après une audience au cours de laquelle chacune des parties fera valoir son point de vue.

L’enjeu de ces audiences en assistance éducative devant le juge des enfants d’Angoulême est donc primordial pour les parents.

Bien préparer cette audience donne de meilleures chances de succès aux demandes des parents.

Pour en savoir plus, et obtenir un diagnostic de votre situation, n’hésitez pas à contacter votre avocat.