Angoulême : des enfants attaqués par un Dino

Publié le 21 Oct 2017


Les enfants d’Angoulême ont eu la drôle de surprise de tomber nez à nez avec un dino féroce samedi 21 octobre 2017, en plein centre-ville d’Angoulême. L’affaire aurait pu virer au drame, si la très sérieuse et très véritable brigade anti-dino n’avait pas été dépêchée sur place pour intervenir et capturer l’animal.

La ville d’Angoulême mobilisée contre les attaques de dino

Alors que l’état d’urgence est quasi-permanent Jean-François TOURNIPICHE face au T-REXdepuis plusieurs années, les enquêteurs étaient sur les dents lorsqu’ils ont découvert cette semaine des véhicules écrasés en plein centre-ville d’Angoulême. Monsieur Xavier BONNEFONT, en sa qualité de maire d’Angoulême, avait indiqué que le nécessaire serait fait pour connaître la vérité sur ces dégradations inacceptables, bien qu’il s’agisse de véhicules mal stationnés.

Rapidement, les soupçons se sont orientés vers un animal d’environ 4 mètres, et c’est dans ce contexte qu’il a été fait appel à monsieur  Jean-François TOURNEPICHE, conservateur en chef du musée d’Angoulême. Le paléontologue a rapidement privilégié la piste d’un théropode d’environ 4 mètres, qui aurait pris l’habitude de piétiner les voitures mal stationnées. Et il faut bien les dire, à voir les traces sur les capots des véhicules écrasés, il y avait peu de place pour le doute.

Mise en place d’un périmètre de sécurité à Angoulême

Dirigée par le professeur Jean-François TOURNEPICHE, Le Dino courant dans les rues d'Angoulêmela brigade anti-dino a établit un périmètre de sécurité pour effectuer les premières constatations et déterminer la stratégie la plus efficace pour capturer l’animal. Il a ainsi été décidé de l’attirer dans le centre-ville d’Angoulême en concentrant un grand nombre d’enfants déguisés pour l’occasion en dinosaure. Opération réussie puisque, venus en nombre de toute la charente, les bambins accompagnés de leurs parents ont pu aider la brigade anti-dino, au prix d’une chasse acharnée, à capturer l’animal qui a été ramené au musée d’Angoulême.

Opération séduction réussie

Cet événement qui n’aurait pas déplu à l’Expo Dino Académie des menteurs de Moncrabeau a été organisé en partenariat avec le musée d’Angoulême, la ville, et les commerçants du vieil Angoulême– Pour suivre l’activité de l’association des vieux pavés, c’est par ici ! Cette animation qui a attiré en ville de nombreux charentais a permis de mettre en valeur l’attractivité d’un centre-ville qui a décidément beaucoup de potentiel. Les plus curieux pourront aussi se rendre au musée d’Angoulême jusqu’au 31 décembre 2017, pour admirer l’exposition très enrichissante, résultat de plusieurs années de fouilles . Le travail des chercheurs est mis en avant. C’est aussi l’occasion de tordre le cou à quelques idées reçues sur le travail des paléontologues. C’est ainsi qu’on y apprend par exemple que les traces les plus importantes laissées par les dinosaures ne sont pas toujours de grands os de sauropodes, mais parfois des simples dents de poissons de quelques millimètres.

A voir absolument !